Revenir en haut Aller en bas

MUGGLES UNIVERSITY
L'université Poudlard des Moldus qui en ont tous rêvé un jour.
Quoi, t'attends toujours ta lettre pour Poudlard, 20 ans après ? T'as toujours pas compris que la magie, c'est seulement dans les livres ? Dans notre triste monde ou la magie n'est que rêverie, qui n'a jamais espéré vivre une folle aventure, comme Harry Potter, à Poudlard ? C'est le rêve d'un grand fou, qui sur la petite île Britannique d'Hiddleton, décide d'ouvrir une université au règlement et fonctionnement, tiré du célèbre collège de Poudlard. Un bon moyen de venir rêver, même la ou la magie n'existe pas...
©2017 J.K Rowling & Muggles University. Toute reproduction même partielle est strictement interdite.
Règlement & Contexte
Qui est Rita Skeeter ?
Bottin des avatars
les scénarios
les pré-relations
Questions pour tous
Les jobs disponibles
Rejoindre la Chat-Box
AccueilRechercherMembresGroupesConnexionS'enregistrer
Muggles University c'est quoi ? Un forum rpg avec un contexte indédit. On a tous espéré un jour, recevoir notre lettre de Poudlard qu'on attend toujours. Ne l'attends plus. Sur la petite île d'Hiddleton, un grand fou, passionné par les livres de Rowling, a décidé d'ouvrir une université Poudlard. Reprenant le règlement et le fonctionnement de la célèbre école d'Harry Potter. Pas de magie, pas de sorcier, pas de monstre... Mais de quoi vivre une aventure hors du commun. T'en n'as pas un peu marre des universités et campus américains, aux fraternités dépassées ? N'attends plus, inscris toi à Poudlard, et porte les couleurs de ta maison préférée. Qui de Poufsouffle, Serdaigle, Gryffondor ou Serpentard, t’accueillera pour tout ton cursus ?
Le forum est administré par Felip, & Hayden. N'hésites pas à les contacter en cas de soucis, ou de question. Si tu as du temps et que tu as envie de t'investire dans le forum, tu peux même postuler à un rang d'admins ou modo, et leur venir en aide.

Le forum est inspiré de l'oeuvre de J.K.Rowling, mais son contexte et son règlement sont une création M.U. Merci de respecter le travail du staff et de ne pas le copier, sous peine de poursuite.

M.U est optimisé pour Google Chrome uniquement.
⇪ Pour nous rejoindre, et t'inscrire, clique à gauche, sur le dernier icône de la barre de navigation!
———— les dernières news ————
Le premier événement du forum est lancé, ici! Le bal de la rentrée, qui vous permettra de faire de nouvelles connaissances, que vous n'auriez peut-être pas croisées sur les fiches de relations. N'hésitez pas à y participer, on compte sur vous!

Vos rps peuvent se dérouler entre Juin et Septembre, si vous préférez bazarder Juillet et Aout, ou l'école est désertée.

Le forum se chercher un staff, des admins et modérateurs motivés et investis. N'hésitez pas à vous proposer, lancez-vous dans l'aventure M.U.

Ouverture prévue pour le 19.06.2017, n'hésitez pas à aider le forum en pubbant un maximum, il a besoin de vous!

Forum dit à l'ancienne : Pas de niveau requis, afin d'aider les débutants à s'améliorer. Pas de prise de tête, on joue en toute simplicité, comme au bon vieux temps.

Optimisation Google Chrome, pensez à passer sur ce navigateur pour vous ballader au mieux sur le forum.
———— nos meilleurs amis ————
Forum optimisé uniquement pour Google Chrome, pensez y afin de profiter au maximum du codage de la plateforme.

Partagez | 
avatar
Gryffindor House
▄▄▄▄▄▄▄▄▄▄▄▄

Naissance : 04/07/1995 en écosse.

Activité : étudiante en biologie botanique, première année.

Statut marital : célibataire

Habitation : salle commune des Lions

Petits + : très naive, a subit un traumatisme à l'age de 10 ans, scolarisé chez elle depuis, elle essaye de reprendre sa vie en main.


Gryffindor House

Message T'aurais pas vu Buck? (feat Felip)   
Dim 25 Juin - 19:09





Joy & Felip

« C'est un grand jour, es tu pret à voler? »
                         
Quasimodo


C'était trop dur. Vraiment trop dur. Il lui restait quatre jours avant que le bateau ne revienne, avant qu'elle puisse rentrer chez elle. Elle ne tiendrait jamais. Il y avait trop de monde, tout le temps, autour d'elle. Si elle parvenait à supporter les cours en se mettant le plus au fond de la salle pour surveiller tout le monde, les repas étaient une horreur. Pourtant, chez elle, les hôtes ne la gênaient pas tant que ça. En même temps, ils n'étaient pas dans la même chambre. Les filles avec qui elle étaient ne semblaient pas méchantes mais elle avait besoin de calme et elle ne trouvait pas d'endroit ou se ressourcer. Elle avait essayé les toillettes, trop fréquentée. L'infirmerie lui rappellait des mauvais souvenirs et elle n'osait pas y entrer. La forêt était interdite et elle n'avait pas envie de se trouver nez à nez avec des petits d'Aragog. Elle avait besoin de sa mère, de son grand père et du silence. Elle avait besoin d'être seule juste un peu pour arrêter de se donner en spectacle. Elle avait même essayer d'ouvrir la salle sur demande mais elle avait du se tromper d'étage, c'était le troisième ou le quatrième déjà ? Elle avait vu des élèves la regarder comme si elle agisait anormalement et s'était sentie oppressée. Elle manquait d'air et avait la sensation d'étouffer sous leur regard aussi était elle partie en courant. Elle était montée, comme ci être au plus près du ciel lui permettrait de mieux remplir sa cage thoracique. Elle était montée parce qu'elle n'avait pas la force de traverser le hall bondée pour sortir dans la cour. Maintenant, elle était bien. Perdue dans l'obscurité de la tour, adossée aux pierres froides, elle écoutait son cœur battre à tout rompre dans sa tête. Elle laissait ses larmes sortir. Plus que quatre jours et elle pourrait rentrer chez elle.
avatar
Fondateur ♕ Hufflepuff Prefect
▵ ▄▄▄▄▄▄▄▄▄▄▄▄

Naissance : Né le 01.05.1996 (21 y.o) à Londres. Je prends le thé, le petit doigt levé.

Activité : Etudiant à Poudlard pour la troisième année consécutive, en histoire et archéologie ♕ Préfet des Pouffy.

Statut marital : Solitaire. Et contrairement à ce que Rita essaie de faire croire, je ne suis pas gay. (désolé ho mâles)

Habitation : Dortoir des Poufsouffle avec Logan & Ash. (Si tu veux être mon colocataire de chambre, montre toi, il reste de la place!)

Petits + : Tête à claque des jaunes, emmerdeur de première. Est Fred & George Weasley à lui tout seul, collectionnant les détours vers l'infirmerie • C'est papa qui paye les frais d'inscriptions • Trublion des Lohann, envoyé ici pour éviter de saloper l'image familiale • Golden trio wiz May & Enzo • Lors de sa répartition il y a trois ans, il était déçu, pensant être un Serpy. Aujourd'hui il est fier de porter les couleurs des jaunes • Collectionne les peluches à l’effigie de Bob l'éponge • Met parfois du vernis à ongle • Est toujours sorti avec des filles plus âgées que lui • Ne se pardonne pas d'avoir perdu Debby • Petit padawan de Ash, ok certes il titube à la Sparrow, mais question connerie c'est un maître d'armes.


Fondateur ♕ Hufflepuff Prefect

Message Re: T'aurais pas vu Buck? (feat Felip)   
Lun 26 Juin - 16:37


Je viens en paix
- Joy & Felip -
"Tu l'as vu un peu ? Quelle tarée celle là." Profondément concentré dans la lecture d'un livre - Hunger Games ça compte ? - A moitié allongé sur une marche de l'escalier, à tel point que les autres devaient l'enjamber, Felipe releva les yeux dès qu'il entendit quelques moqueries lui revenir aux oreilles. Des jeunes filles de son année, d'autres un peu plus jeunes, grimpaient à l'étage en ricanant, et se moquant, d'une autre de leur camarade. "C'était sur qu'il y aurait des tares ici, Mais elle..." De qui parlaient-elles ? Felip en avait vu des cinglés ici, mais il n'aimait pas spécialement entendre des mesquineries à leurs sujets. Personne ne sait pourquoi telle ou telle personne vit dans son monde de barge... Ils ont parfois de bonnes excuses. "Elle est partie vers la grande tour, elle croit sûrement qu'un hiboux va lui apporter des nouvelles." Elles ricanaient tellement fort, que tout le monde les scrutait. Felip lui, commençait à se douter de qui pouvaient bien se moquer ces filles. Il se redressa alors sur ses deux jambes, cala son bouquin sous son bras, et prit la direction de la dite tour, sans dire quoi que ce soit.

Le type qui a inventé cette école, aurait pu au moins investir un peu plus dans un ascenseur. Ses pieds devenaient plus lourds à chaque marche, si bien qu'une fois en haut, il souffla de soulagement, et se posa contre le mur délabré de l'entrée, ayant aperçu la silhouette de la jeune femme qu'il cherchait. Joy Johnson. Son nom avait déjà fait le tour de l'école, alors qu'elle n'était là que depuis la rentrée. On la surnommait Luna Lovegood, autant pour sa façon d'agir, que pour son petit côté étrange. Elle a des gestes doux, sensibles et élégants, comme Luna. Mais elle vit dans son monde. Joy, on croirait qu'elle vit vraiment Poudlard. Elle croit en la magie, elle croit en Poudlard, elle croit sûrement en Harry Potter. Felip avait du mal à imaginer ça, parce que lui ses parents lui ont toujours fait garder les pieds sur terre, même quand il était en âge de croire à toutes les choses magiques qui font de l'enfance, quelque chose de beau et d'innocent. Lui tout ça, il n'y a jamais eu droit. Parce que leur famille était trop importante, il fallait des enfants mûrs, intelligents, des enfants qui ont grandis trop vite. On voit bien le résultat aujourd'hui, avec un Felip de 21 ans qui passe son temps à faire le mur comme s'il en avait encore 12...

- Hey, tu sais que l'hiver arrive, et que tu risque d'avoir un peu froid par là ?

Il avait rompu le silence de sa petite voix taquine, et avait croisé les bras contre son torse, fixant de ses yeux clairs, sa jeune camarade. Plus il la regardait, et plus il se rendait compte de la stupidité des autres. peut-être qu'elle divague, peut-être qu'elle est réellement tarée, mais elle ne fait de mal à personne. Elle est jolie, douce, et quelque part, elle au moins, elle vit loin de la cruauté de la vraie vie.

- Je peux venir me percher ici ? Je sais pas trop quoi faire de mieux ce soir.

En réalité il était attendu par Enzo et Camille mais venir en aide à une jeune fille en détresse semblait plus important. Posant son bouquin à l'entrée de la tour, il s'avança vers le centre de la pièce et s'y assit en tailleur, posant ses mains sur ses chevilles.

- Toi c'est Joy c'est ça ? Je suis Felip, en troisième année.

Il bomba légèrement le torse pour pointer en avant son insigne des Poufsouffle, ornant son uniforme. On y trouvait aussi un petit insigne de Préfet.

- Team jaune, mais je te rassure, je suis venu en paix!
_________________


TEAM POUFFY
10 bonnes raisons d'être un blaireau.

« Le sablier qui compte les points gagnés par la maison est remplit de diamants, comme les élèves de cette maison. Certains à un état plus brut que d’autres. »
J.K Rowling

avatar
Gryffindor House
▄▄▄▄▄▄▄▄▄▄▄▄

Naissance : 04/07/1995 en écosse.

Activité : étudiante en biologie botanique, première année.

Statut marital : célibataire

Habitation : salle commune des Lions

Petits + : très naive, a subit un traumatisme à l'age de 10 ans, scolarisé chez elle depuis, elle essaye de reprendre sa vie en main.


Gryffindor House

Message Re: T'aurais pas vu Buck? (feat Felip)   
Jeu 29 Juin - 12:11





Joy & Felip

« C'est un grand jour, es tu pret à voler? »
                         
Quasimodo




Le vent s'engouffrait dans les meurtrières de la tour, empêchant tout être humain bien pensant de vouloir rester là plus que nécessaire. Pourtant l'appel d'air perpétuel permettait de s'isoler du monde. Etrange constat de la part de Joy, elle préférait avoir l'impression d'être en pleine tempête qu'au milieu d'individu de son âge. Elle s'imaginait, volant sur un balais. Le vent froid lui fouaittait le visage, l'humidité imprégnait ses vêtements. Elle était bien, elle était libre. Libre d'aller ou elle désirait, elle n'était plus prisonnière de cette île. Etait ce cela qu'avait vécu Sirius pendant des années ? Le froid et la folie ? Coincé sur une île comme elle dorénavant, il n'en avait pas énormément parler. Il était passé de l'autre côté du voile, il ne pourrait plus l'aider à trouver la solution.

- Hey, tu sais que l'hiver arrive, et que tu risque d'avoir un peu froid par là ?

Retour à la réalité, dure et brusque réalité. Joy quitta son rêve éveillé à regret pour se retrouver face à face avec lui ! Lui ! Cet idiot qui la veille lui a lancé une bouée et lui a conseillé de rentrer à la nage. Hier, il était d'accord pour qu'elle nage dans une eau à 10 degrés et là, il s'inquiétait parce qu'elle allait prendre froid ? Il se moquait d'elle, c'était sur et certain. Vu comment il était fier de lui la veille, il était venu rire une nouvelle fois.

- Je peux venir me percher ici ? Je sais pas trop quoi faire de mieux ce soir.
Joy haussa les épaules. Quoi qu'elle dise ou qu'elle fasse, est ce qu'il l'écouterait ? Non. Alors à quoi bon essayer. Elle le laissa s'installer tout en s'efforçant de l'ignorer. Il n'était pas là. Il n'était pas là. Il ….

- Toi c'est Joy c'est ça ? Je suis Felip, en troisième année.

Il était là. Et apparemment décidé à avoir une conversation qu'elle ne voulait pas. Le fait qu'il connaisse son nom rajouta de la suspicion dans l'esprit de Joy.

- Team jaune, mais je te rassure, je suis venu en paix!
Et moi je suis venue ici pour avoir la paix.

A cet instant, Joy était comme un chaton qu'on baignait de force. Elle montrait les griffes. Son instinct la poussait à se défendre, à se protéger du monde extérieur. Resserrant ses bras autour de ses jambes, Joy détourna le regard bien décidé à l'ignorer. Une cape d'invisibilité, il lui fallait une cape d'invisibilité. Pour qu'il ne la voit plus. Pour qu'il l'oublie. N’y avait il pas un endroit sur cette île ou elle pouvait être tranquille ? Ça semblait sans espoir.
avatar
Fondateur ♕ Hufflepuff Prefect
▵ ▄▄▄▄▄▄▄▄▄▄▄▄

Naissance : Né le 01.05.1996 (21 y.o) à Londres. Je prends le thé, le petit doigt levé.

Activité : Etudiant à Poudlard pour la troisième année consécutive, en histoire et archéologie ♕ Préfet des Pouffy.

Statut marital : Solitaire. Et contrairement à ce que Rita essaie de faire croire, je ne suis pas gay. (désolé ho mâles)

Habitation : Dortoir des Poufsouffle avec Logan & Ash. (Si tu veux être mon colocataire de chambre, montre toi, il reste de la place!)

Petits + : Tête à claque des jaunes, emmerdeur de première. Est Fred & George Weasley à lui tout seul, collectionnant les détours vers l'infirmerie • C'est papa qui paye les frais d'inscriptions • Trublion des Lohann, envoyé ici pour éviter de saloper l'image familiale • Golden trio wiz May & Enzo • Lors de sa répartition il y a trois ans, il était déçu, pensant être un Serpy. Aujourd'hui il est fier de porter les couleurs des jaunes • Collectionne les peluches à l’effigie de Bob l'éponge • Met parfois du vernis à ongle • Est toujours sorti avec des filles plus âgées que lui • Ne se pardonne pas d'avoir perdu Debby • Petit padawan de Ash, ok certes il titube à la Sparrow, mais question connerie c'est un maître d'armes.


Fondateur ♕ Hufflepuff Prefect

Message Re: T'aurais pas vu Buck? (feat Felip)   
Jeu 29 Juin - 22:30


Je viens en paix
- Joy & Felip -
"Et moi je suis venue ici pour avoir la paix." C'est qu'elle aurait des griffes, la petite. Haussant un sourcil, un peu surprit d'une telle réaction, Felip braqua son regard, plutôt amusé, sur la jeune lionne. Il aurait eu envie d'en rire, de lui balancer une blague, mais il comprit assez rapidement qu'elle était en fait, terriblement terrorisée, ou juste agacée. Agacée d'avoir peur. Felip est un peu con sur les bords, mais il s'en prend seulement aux fortes têtes, ceux qui ont besoin d'être ramené un peu sur terre. Comme la majorité des verts. Au fond, c'est surtout quelqu'un de bien, qui aime laisser l'amusement derrière lui. Redonner le sourire aux gens, animer la galerie. Loin de lui l'envie de faire du mal. Alors son sourire s’éteint doucement, et il commença à se mordiller l'intérieure de la lèvre. Il n'avait jamais été très doué pour remonter le moral des autres, mais pour autant, il n'avait pas envie de se casser comme ça, et de la laisser dans sa dépression. N'est-ce pas là, son rôle de préfet, que de s'occuper de cette âme en peine ?

Après un petit silence, légèrement glacial, Felip se racla la gorge et se releva. Il marcha quelques pas vers la jeune femme en détresse, et vint s’asseoir à ses côtés, dans la même position. Lui aussi passa ses bras autour de ses propres jambes, et commença à fixer le mur d'en face. Il n'avait aucune idée de ce qu'il fallait dire. Par quoi il fallait commencer. Alors il se laissa aller aux premiers mots qui lui venaient à l'esprit :

- Tu sais, la plupart des gens sont un peu cons. Ils se moquent des gens sans savoir ce qui peu se passer dans leur vie. Genre... Quand ils se fichent de quelqu'un d'un peu enrobé, sans savoir qu'il est malade. Pour eux il faut entrer dans une normalité... Sauf que la normalité, c'est ressembler à un mouton. Et quand t'es pas un mouton, tu effraies les autres, parce que t'es un peu mieux qu'eux. T'es original, t'as forgé ta personne, tu monte d'un cran, et ils en deviennent jaloux. C'est pour ça que pour se défendre, ils ricanent bêtement.

Il n'était pas certain que tous ses mots aient un sens, ou soient vraiment bien tournés, mais il espérait que Joy comprenne là ou il voulait en venir. Qu'elle, elle valait bien plus qu'eux. Il posa un court instant ses yeux clairs sur le visage angélique de la gryffondor, cherchant à voir s'il parvenait à entrer en contacte avec elle. Ou si au contraire, il l'agaçait un peu plus.

- J'ai entendu des filles se moquer, alors je suis juste venu pour m'assurer que tu allais bien. Je ne suis pas très doué pour prendre soin des gens, mais il paraît qu'essayer c'est déjà un bon pas.

Il tenta de lui sourire, cherchant à éveiller ne serait-ce qu'un peu de curiosité envers sa personne. Si elle pouvait avoir envie de faire connaissance, de le laisser entrer dans sa petite vie, peut-être qu'il pourrait l'aider, comprendre pourquoi elle est comme ça, et elle, en retour, oublierait sa tristesse et sa solitude. Il était certain que derrière cette carapace de Loufoqua Lovegood, il y avait ici, quelqu'un qui ne méritait qu'à être reconnue. Après tout, Luna Lovegood, tout le monde se fiche d'elle, et pourtant, c'est un véritable héro.

- J'veux pas t'embêter. Je m'en vais si tu veux vraiment rester toute seule.

Assurât-il d'un doux ton, pour la rassurer et bien lui faire comprendre, qu'il n'était pas là pour se moquer.

- Mais si tu as besoin de parler, ou juste de compagnie, je suis là. Pas très doué, mais je suis là.

Il échappa un petit rire, doucement étouffé, sur ses derniers mots.
_________________


TEAM POUFFY
10 bonnes raisons d'être un blaireau.

« Le sablier qui compte les points gagnés par la maison est remplit de diamants, comme les élèves de cette maison. Certains à un état plus brut que d’autres. »
J.K Rowling

avatar
Gryffindor House
▄▄▄▄▄▄▄▄▄▄▄▄

Naissance : 04/07/1995 en écosse.

Activité : étudiante en biologie botanique, première année.

Statut marital : célibataire

Habitation : salle commune des Lions

Petits + : très naive, a subit un traumatisme à l'age de 10 ans, scolarisé chez elle depuis, elle essaye de reprendre sa vie en main.


Gryffindor House

Message Re: T'aurais pas vu Buck? (feat Felip)   
Ven 30 Juin - 16:47





Joy & Felip

« C'est un grand jour, es tu pret à voler? »
                         
Quasimodo




Elle ne voulait pas être méchante. D’ailleurs, elle n’avait pas prononcé ses mots avec colère. Elle avait exprimé un fait d’une voix calme et posée. C’est ce que ses médecins lui avaient appris, écouter ses besoins, exprimer ses besoins. Entendant des bruits de pas, Joy se dit qu’elle avait fait fuir le préfet. Mais non. Elle senti une présence près d’elle et lutta contre son envie de savoir ce qu’il trafiquait. Si elle l’ignorait, il partirait peut être.

- Tu sais, la plupart des gens sont un peu cons. Ils se moquent des gens sans savoir ce qui peut se passer dans leur vie. Genre... Quand ils se fichent de quelqu'un d'un peu enrobé, sans savoir qu'il est malade. Pour eux il faut entrer dans une normalité... Sauf que la normalité, c'est ressembler à un mouton. Et quand t'es pas un mouton, tu effraies les autres, parce que t'es un peu mieux qu'eux. T'es original, t'as forgé ta personne, tu montes d'un cran, et ils en deviennent jaloux. C'est pour ça que pour se défendre, ils ricanent bêtement.

Joy essayait de ne pas prêter attention à ce qu’il disait. Pourtant, elle entendait ses mots et aussi décousu que soit le discours de Felip, il faisait sens en elle, sans doute plus qu’elle ne saurait l’avouer. Elle aimerait tant être un mouton parmi les autres, manger de l’herbe avec ses copines moutons, regarder les trains passer. Elle aimerait tant être un mouton, savoir que les loups existent sans les connaitre réellement. Mais il avait fallu que les loups sortent des livres pour enfant et l’attaquent. Et maintenant, elle ressemblait à un agneau terrorisée à la moindre découverte. Malgré elle, elle l’écoutait et avait commencé à jouer avec ses boucles pour se tranquilliser.

- J'ai entendu des filles se moquer, alors je suis juste venu pour m'assurer que tu allais bien. Je ne suis pas très doué pour prendre soin des gens, mais il paraît qu'essayer c'est déjà un bon pas.

Joy écoutait ce qu’il lui disait. Il s’inquiétait pour elle ? Alors qu’il ne la connaissait pas ? Il voulait l’aider ? Mais alors hier, c’était aussi une tentative d’aide ? Joy se tourna vers le blaireau et le dévisagea, cherchant des réponses à ses questions. Quand elle était en état de stress en apprenant qu’il n’y avait qu’un bateau par semaine et qu’elle était coincée sur l’île pour ce qui lui semblait une éternité, il était apparu et lui avait donner une bouée. Soit un moyen de regagner le rivage sans mourir noyé ci on y regardait de plus prêt. C’était peut être pas la bonne méthode vu que Joy l’avait interprétait comme une moquerie, mais ça ressemblait à une aide maintenant que la crise était passée.

- Merci

- J'veux pas t'embêter. Je m'en vais si tu veux vraiment rester toute seule. Mais si tu as besoin de parler, ou juste de compagnie, je suis là. Pas très doué, mais je suis là

A cet instant, il avait l’air sincère. Elle savait que ci elle lui demandait, il partirait. Mais elle ne savait pas si elle en avait envie.

Ce que je veux … c’est rentrer chez moi.

Ce qu’elle voulait vraiment elle ne pouvait l’obtenir. Elle ne pouvait l’avoir dans l’immédiat. Même l’hôpital ne pouvait organiser de rapatriement à terre pendant la semaine. Il n’y avait que ce bateau comme unique espoir de retour. Se relevant, Joy alla se poster devant la fenêtre. Regardant l’horizon, elle cherchait la terre de ses ancêtres. Le vent qui s’engouffrait dans la tour fit valser ses cheveux pendant que des perles roulaient sur ses joues.

Mais c’est impossible.

avatar
Fondateur ♕ Hufflepuff Prefect
▵ ▄▄▄▄▄▄▄▄▄▄▄▄

Naissance : Né le 01.05.1996 (21 y.o) à Londres. Je prends le thé, le petit doigt levé.

Activité : Etudiant à Poudlard pour la troisième année consécutive, en histoire et archéologie ♕ Préfet des Pouffy.

Statut marital : Solitaire. Et contrairement à ce que Rita essaie de faire croire, je ne suis pas gay. (désolé ho mâles)

Habitation : Dortoir des Poufsouffle avec Logan & Ash. (Si tu veux être mon colocataire de chambre, montre toi, il reste de la place!)

Petits + : Tête à claque des jaunes, emmerdeur de première. Est Fred & George Weasley à lui tout seul, collectionnant les détours vers l'infirmerie • C'est papa qui paye les frais d'inscriptions • Trublion des Lohann, envoyé ici pour éviter de saloper l'image familiale • Golden trio wiz May & Enzo • Lors de sa répartition il y a trois ans, il était déçu, pensant être un Serpy. Aujourd'hui il est fier de porter les couleurs des jaunes • Collectionne les peluches à l’effigie de Bob l'éponge • Met parfois du vernis à ongle • Est toujours sorti avec des filles plus âgées que lui • Ne se pardonne pas d'avoir perdu Debby • Petit padawan de Ash, ok certes il titube à la Sparrow, mais question connerie c'est un maître d'armes.


Fondateur ♕ Hufflepuff Prefect

Message Re: T'aurais pas vu Buck? (feat Felip)   
Sam 1 Juil - 19:10


Je viens en paix
- Joy & Felip -
"Merci" Elle l'avait acouté attentivement, elle ne l'avait pas coupé une seule fois, et seul ce petit mot avait passé ses lèvres. Elle semblait réfléchir à ce qu'il disait, remettre en question son agacement envers lui. Ses yeux l'avaient étudié un bon moment, avant qu'elle ne se relève, et qu'elle se dirige vers la fenêtre, contempler le large. Felip la connaissait bien cette vue, il n'avait pas besoin de s'y rendre pour savoir qu'ici, on rêve de liberté. C'était là qu'il venait, lors de ses premiers jours d'internat. Parce que lui n'avait pas été envoyé ici de son plein grès. C'était plutôt une punition. Il était le démon aux yeux de son père, qui n'avait rien trouvé de mieux pour lui, que de l'enfermer loin de Londres, là ou il ne pourrait pas nuire à l'image des Lohann. Et comble du tout, il avait été persuadé de rejoindre les Serpentard, et avait fini chez les Poufsouffle. Oui, ses premiers jours avaient été durs. Mais c'était cette colère qui l'avait forgé. Il voulait se venger, il voulait que ses mauvais résultats atteignent son père. C'était comme ça qu'il avait commencé ses conneries. Ça et les défis invraisemblables de Grace. Grace à tout ça, Poudlard était devenu sa maison. Bien plus que le manoir des Lohann.

"Ce que je veux… C’est rentrer chez moi." Le jeune étudiant tourna légèrement ses yeux vers la silhouette de Joy, qui à présent, lui tournait le dos. Il ne voyait pas son visage, mais il sentait aux tremblement de sa voix, que quelque chose n'allait vraiment pas. Elle pleurait même ? "Mais c’est impossible." Le mal être de Joy lui rappelait le sien, plus de deux ans auparavant. Il se décida alors à se relever, et fit quelques pas en direction de Joy. Il s'arrêta derrière elle, les mains plongées dans les poches de son pantalon d'uniforme.

- C'est pas tout à fait vrai. Les élèves qui pètent des câbles, deviennent fous, ou se blessent trop gravement, sont renvoyés sur Londres tu sais ?

Il émit un discret petit soupir avant d'avancer un peu plus, et de se faire une petite place au bord de la fenêtre, à côté de Joy. Là il posa ses yeux clairs sur elle, et lui donna un petit coup d'épaule, amicale, espérant lui remonter le moral.

- Quand je suis arrivé là en première année, je pensais ça aussi. Mon père m'a largué là parce que quelque part, je lui faisait honte.

Il dériva ses yeux sur le large. D'ici on voit toute l'île, et le port, la plage, les quais. La seule chose qu'on ne voit pas d'ici, c'est Londres.

- Mais j'ai trouvé un moyen de surmonter ça. Ca fini toujours par passer. Je voulais me casser y'a trois ans, je me croyais en prison. Mais aujourd'hui, pour moi, le mal être il revient quand le bateau accoste au quai. C'est ici chez moi maintenant, et Londres ça pu.

On s'entendait dans sa voix, qu'il avait une profonde amertume envers Londres, ou plutôt envers ceux qui y vivent. Sa famille. Sa gorge s'était nouée rien que d'en parler. Alors il chassa bien vite tout ceci de ses pensés, se tournant complètement vers Joy. Il étira ses lèvres en son malicieux - presque mesquin - sourire, et pencha légèrement son visage vers celui de Joy.

- Si tu te fais des amis, tu comprendras vite qu'ici, on est bien et à l'abris.

Il lui sourit bien gentiment, avec douceur. Il se serait bien permis d'essuyer ses larmes, mais il avait peur de la faire fuir à être un peu trop près.

- Hey, pleure pas, ça va aller tu verras.

Un peu maladroitement, il posa ses mains sur le bras de Joy, et le câlina doucement, entre ses doigts. Il n'était pas des meilleurs pour remonter le moral de quelqu'un, non, mais au moins il essayait.
_________________


TEAM POUFFY
10 bonnes raisons d'être un blaireau.

« Le sablier qui compte les points gagnés par la maison est remplit de diamants, comme les élèves de cette maison. Certains à un état plus brut que d’autres. »
J.K Rowling

avatar
Gryffindor House
▄▄▄▄▄▄▄▄▄▄▄▄

Naissance : 04/07/1995 en écosse.

Activité : étudiante en biologie botanique, première année.

Statut marital : célibataire

Habitation : salle commune des Lions

Petits + : très naive, a subit un traumatisme à l'age de 10 ans, scolarisé chez elle depuis, elle essaye de reprendre sa vie en main.


Gryffindor House

Message Re: T'aurais pas vu Buck? (feat Felip)   
Mer 5 Juil - 10:51





Joy & Felip

« C'est un grand jour, es tu pret à voler? »
                         
Quasimodo




- C'est pas tout à fait vrai. Les élèves qui pètent des câbles, deviennent fous, ou se blessent trop gravement, sont renvoyés sur Londres tu sais ?

Vraiment ? Elle pouvait rentrer chez elle ? Maintenant ? Qu’est ce qu’elle devait faire pour pouvoir rentrer ? Sauter de la fenêtre ? Ou tout simplement aller à l’infirmerie ? Parce qu’elle était déjà folle si on écoutait les personnes autours d’elle. Il l’avait bousculé pour avoir une place à la fenêtre aussi, un « pardon » il ne connaissait pas ? L'apparition d'une sortie de secours lui redonner du courage. Elle allait essayer de partir dignement, sans passe droit de l'infirmerie.

- Je peux tenir. J’y arriverai.

Elle était une gryffondor après tout, ce n’était pas quatre petits jours qui lui faisait peur. Une semaine dans un endroit rempli de personne et de bruit, ça serait son record. Elle pourrait être fière d’elle-même. Elle aurait essayé.


- Quand je suis arrivé là en première année, je pensais ça aussi. Mon père m'a largué là parce que quelque part, je lui faisais honte.
Mais j'ai trouvé un moyen de surmonter ça. Ça fini toujours par passer. Je voulais me casser y'a trois ans, je me croyais en prison. Mais aujourd'hui, pour moi, le mal être il revient quand le bateau accoste au quai. C'est ici chez moi maintenant, et Londres ça pu.


Il voulait partir et il avait changé d'avis? Avant que Joy change d'avis sur cet amas de danger potentiel, les cracmols auraient des pouvoirs magiques. Londre puait ?! Même si elle n’utiliserait pas ses mots pour définir la ville, cette expression lui semblait un peu faible face à ce qu’elle avait vécu. Plus jamais elle n’y retournerait. Tant pis pour le chemin de traverse, elle ferait comme d’habitude ses achats magiques par correspondances. Les gardes royaux, l’abbaye de winchester, Big Ben, toutes ses bribes de souvenirs qu’elle essayait de refouler remonter dans sa mémoire. Mais pire que tout, elle se revoyait à l’arrêt de bus, sautillant partout en guettant le véhicule rouge. Elle avait tellement hâte et maintenant rien que l’idée qu’un bus approche lui apportait un lot d’angoisse. Perdue dans ses souvenirs elle n’avait pas remarqué qu’elle pleurait.

- Si tu te fais des amis, tu comprendras vite qu'ici, on est bien et à l’abri.

Il n’avait pas la même notion du terme abri alors. Pour Joy, un abri était un endroit ou il y avait moins de 10 personnes au mettre carré, un endroit si peu peuplé qu’aucun fou n’aurait envie de s’y rendre pour tout faire sauter. Ça faisait bien longtemps qu’elle n’avait plus d’amie, sa déscolarisation l’avait coupé du monde, ces crises de paniques avaient fait le reste. Ces amis, c’était ces livres, ils ne l’abandonnaient pas et avec eux, elle pouvait soulever des montagnes. Il commençait à essuyer ses larmes gentiment aussi entreprit elle de maitriser ses émotions.

- Hey, pleure pas, ça va aller tu verras.

Alors qu’il posait sa main sur elle, Joy hocha la tête. Il avait raison, ça irai. Ce n’était que quatre jours.

Je peux le faire. C’est juste quatre jours.

Soit quatre vingt seize heurs, cinq milles sept cents soixante minutes et une infinité de secondes, mais elle y arriverait. Elle survivrait à ces quatre jours et se tiendrait sur le quai pour attendre le bac qui la ramènerait dans sa réserve naturelle.

Dans quatre jours, le bateau reviendra et je partirai d’ici.

Et enfin, elle serait libérée, délivrée du monde oppressant dans lequel elle se trouvait.


avatar
Gryffindor House
▄▄▄▄▄▄▄▄▄▄▄▄

Naissance : 04/07/1995 en écosse.

Activité : étudiante en biologie botanique, première année.

Statut marital : célibataire

Habitation : salle commune des Lions

Petits + : très naive, a subit un traumatisme à l'age de 10 ans, scolarisé chez elle depuis, elle essaye de reprendre sa vie en main.


Gryffindor House

Message Re: T'aurais pas vu Buck? (feat Felip)   
Mer 5 Juil - 10:53





Joy & Felip

« C'est un grand jour, es tu pret à voler? »
                         
Quasimodo




- C'est pas tout à fait vrai. Les élèves qui pètent des câbles, deviennent fous, ou se blessent trop gravement, sont renvoyés sur Londres tu sais ?

Vraiment ? Elle pouvait rentrer chez elle ? Maintenant ? Qu’est ce qu’elle devait faire pour pouvoir rentrer ? Sauter de la fenêtre ? Ou tout simplement aller à l’infirmerie ? Parce qu’elle était déjà folle si on écoutait les personnes autours d’elle. Il l’avait bousculé pour avoir une place à la fenêtre aussi, un « pardon » il ne connaissait pas ?  L'apparition d'une sortie de secours lui redonner du courage. Elle allait essayer de partir dignement, sans passe droit de l'infirmerie.

- Je peux tenir. J’y arriverai.

Elle était une gryffondor après tout, ce n’était pas quatre petits jours qui lui faisait peur. Une semaine dans un endroit rempli de personne et de bruit, ça serait son record. Elle pourrait être fière d’elle-même. Elle aurait essayé.


- Quand je suis arrivé là en première année, je pensais ça aussi. Mon père m'a largué là parce que quelque part, je lui faisais honte.
Mais j'ai trouvé un moyen de surmonter ça. Ça fini toujours par passer. Je voulais me casser y'a trois ans, je me croyais en prison. Mais aujourd'hui, pour moi, le mal être il revient quand le bateau accoste au quai. C'est ici chez moi maintenant, et Londres ça pu.


Il voulait partir et il avait changé d'avis? Avant que Joy change d'avis sur cet amas de danger potentiel, les cracmols auraient des pouvoirs magiques. Londre puait ?! Même si elle n’utiliserait  pas ses mots pour définir la ville, cette expression lui semblait un peu faible face à ce qu’elle avait vécu. Plus jamais elle n’y retournerait. Tant pis pour le chemin de traverse, elle ferait comme d’habitude ses achats magiques par correspondances. Les gardes royaux, l’abbaye de winchester, Big Ben, toutes ses bribes de souvenirs qu’elle essayait de refouler remonter dans sa mémoire. Mais pire que tout, elle se revoyait à l’arrêt de bus, sautillant partout en guettant le véhicule rouge. Elle avait tellement hâte et maintenant rien que l’idée qu’un bus approche lui apportait un lot d’angoisse. Perdue dans ses souvenirs elle n’avait pas remarqué qu’elle pleurait.  

- Si tu te fais des amis, tu comprendras vite qu'ici, on est bien et à l’abri.

Il n’avait pas la même notion du terme abri alors. Pour Joy, un abri était un endroit ou il y avait moins de 10 personnes au mettre carré, un endroit si peu peuplé qu’aucun fou n’aurait envie de s’y rendre pour tout faire sauter. Ça faisait bien longtemps qu’elle n’avait plus d’amie, sa déscolarisation l’avait coupé du monde, ces crises de paniques avaient fait le reste. Ces amis, c’était ces livres, ils ne l’abandonnaient pas et avec eux, elle pouvait soulever des montagnes. Il commençait à essuyer ses larmes gentiment aussi entreprit elle de maitriser ses émotions.

- Hey, pleure pas, ça va aller tu verras.

Alors qu’il posait sa main sur elle, Joy hocha la tête. Il avait raison, ça irai. Ce n’était que quatre jours.

Je peux le faire. C’est juste quatre jours.

Soit quatre vingt seize heurs, cinq milles sept cents soixante minutes et une infinité de secondes, mais elle y arriverait. Elle survivrait à ces quatre jours et se tiendrait sur le quai pour attendre le bac qui la ramènerait dans sa réserve naturelle.

Dans quatre jours, le bateau reviendra et je partirai d’ici.

Et enfin, elle serait libérée, délivrée du monde oppressant dans lequel elle se trouvait et elle commencerait une collection de chaussette comme Dobby.


Contenu sponsorisé

Message Re: T'aurais pas vu Buck? (feat Felip)   


Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Hogwarts University for Muggles :: Dans les couloirs de L'université Poudlard :: Les tours :: Les tours innocuppées-
Sauter vers: